Les Maisons des 1000 Premiers Jours

Les Maisons des 1000 premiers jours pensées par EPEPE s’inscrivent dans les recommandations émises dans le Rapport de la Commission des 1000 jours publié en septembre 2020.

Nathalie Casso-Vicarini, déléguée générale de l’association a participé activement à l’élaboration de ce rapport en étant membre de la Commission. Celui-ci met en avant la période cruciale que représente cette période des 1000 premiers jours, débutant avec la grossesse de la mère. Il souligne la nécessité d’accompagner et de soutenir les familles, dans une démarche de prévention précoce pour un investissement social impactant.

Le 28 septembre 2021, Adrien Taquet, Secrétaire d’État chargé de la protection de l’enfance, au ministère des Solidarités et de la Santé, déclarait qu’environ 15 à 30% des femmes seraient touchées par la dépression post-partum en France.

En 2018, d’après l’UNAF, 3 parents sur 5 expriment rencontrer des difficultés avec leurs enfants et 7 parents sur 10 pensent avoir le droit de bénéficier d’un soutien et accompagnement des professionnels.

 

Quelles différences entre une maison des 1000 premiers jours et les structures existantes ?

La maison des 1 000 premiers jours soutient les dispositifs existants.

 

  • Dans les Maisons des 1 000 jours il y a des groupes de parents qui sont amenés dès la maternité à rejoindre des groupes de pairs-aidance au sein de leur quartier, l’idée étant que ces groupes restent les mêmes durant la première année de vie de l’enfant pour tisser des liens de confiance et redonner le pouvoir d’agir aux familles. 
  • Dans une maison 1000 jours il y a des groupes de 10 parents avec 10 bébés du même âge avec des thèmes qui sont abordés en fonction des besoins des parents.
  • Le facilitateur à la Maison 1000 premiers jours qui accompagne les familles, participe au maillage territorial pour fédérer les acteurs de la communauté éducative et développer le réseau partenarial, qui oriente également les familles vers les services compétents grâce à ce maillage.
  • Les maisons s’implantent sur tout le territoire à l’échelle nationale. 
  • Une maison 1000 jours prévoit un espace chaleureux d’accueil à destination de tous les parents avec une attention particulière portée vers les familles les plus vulnérables.

L’accompagnement de l’association

Pour répondre à ces enjeux croissants, EPEPE souhaite accompagner le développement et le suivi d’impact des Maison des 1000 premiers jours qui ont fait leurs preuves notamment en Australie et dans d’autres pays.

Les Maisons 1000 jours ont pour vocation d’être des espaces déjà identifiés au sein des quartiers, dans des espaces déjà existants tels que des crèches, PMI, RPE, Maisons des familles, tiers-lieux de soutien à la parentalité, projet itinérant, etc. Ces lieux riches de ressources et de partage de connaissances doivent apporter une réponse globale aux besoins des parents, des bébés et des jeunes enfants. Les maisons des 1000 premiers jours doivent également permettre de tisser des liens de confiance afin de faciliter l’accueil formel des parents.

 

Pour ce faire, nous souhaitons outiller les professionnels intervenant dans ces Maisons avec des ressources pédagogiques pour accompagner les parents et leur redonner le pouvoir d’agir en étant acteur de leur parentalité.

Dès la maternité (voire dès l’entretien prénatal précoce), nous proposons aux parents de rejoindre un groupe de pair-aidance au sein des maisons 1000 jours. Ces groupes de pairs ont pour objectif de permettre aux familles de tisser des liens de confiance et de renforcer leurs compétences parentales. Les parents sont accompagnés par un facilitateur qui anime les temps d’échanges, assure le maillage territorial en fédérant les acteurs de la communauté éducative et effectue une veille pédagogique et professionnelle.

Le dispositif préconise durant la première année de vie du bébé, une rencontre d’1h30 par semaine ou tous les 15 jours pour 10 parents et 10 bébés environ.

L’association s’engage aujourd’hui sur quatre axes clefs comme étant des gages de qualité d’accompagnement portant sur la gratuité du dispositif, la mixité sociale, l’évaluation d’impact ou encore l’accompagnement du facilitateur. Le dispositif tend à favoriser le développement harmonieux du jeune enfant grâce au bien-être des parents, en diminuant le stress parental, en luttant contre l’isolement parental ou encore les violences éducatives ordinaires et ainsi réduire les inégalités de naissances.

EPEPE s’engage dans une démarche d’évaluation de son dispositif afin de mesurer l’impact des fonds investis et les bénéfices pour la société dans une démarche de développement durable.

EPEPE souhaite déployer le dispositif à l’échelle nationale en accompagnant les porteurs de projets individuels mais aussi les communes et départements. Pour cela, nous proposons quatre axes d’accompagnement adaptés en fonction des besoins des territoires :

  • Le diagnostic territorial et l’analyse des besoins
  • L’ingénierie de projet (élaboration d’un cahier des charges, formation des facilitateurs, etc.)
  • L’accompagnement pour l’ouverture des maisons 1000 premiers jours et l’embauche des facilitateurs
  • Le suivi et l’évaluation de l’impact

 

Nous organisons des réunions d’information mensuellement pour les porteurs de projet des maisons des 1000 premiers jours. Inscrivez-vous via le formulaire d’inscription pour y participer gratuitement.

Sources :

  1. Le monde. (28 septembre 2021). Un repérage systématique de la dépression post-partum mis en place en 2022. 
  2. Fiche action M1000 j 25 novembre 2021 (Voir Déploiement maison 1000 j > fiche action et fiche recap) 
  3. Rapport de la commission des 1000 premiers jours, p 60.
  4. Découvrez les coulisses du film des 1000 premiers jours