Agir tôt

Les constats sont clairs, la petite enfance est la période la plus essentielle de notre vie ; elle dessine les fondements de la société et pourtant elle souffre d’un manque de considération, de reconnaissance et parfois d’un déni.

Les enfants ne sont pas des adultes en miniature !

Leur immaturité à la naissance, leur fragilité doit se conjuguer avec leur infini potentiel.
Autant de facteurs de risques quand on considère les inégalités de naissance mais aussi les inégalités de traitement (maltraitance, malnutrition, négligences, retard dans la détection de troubles du développement, handicaps) ; principalement dus à une méconnaissance du développement global du jeune enfant.

S’affranchir de tout clivage

Qu’ils soient issus des divisions droite-gauche, nord-sud, est-ouest, mais aussi de considérations idéologiques, les clivages sont dépassés.

L’enfant est un être en développement et l’épigénétique nous le rappelle constamment, la responsabilité de l’État et des adultes composant la communauté éducative est de procurer à chaque enfant tous les facteurs de protection utiles à leur développement harmonieux.

La science et en particulier les neurosciences affectives, sociales, cognitives donnent du sens à nos pratiques quotidiennes.
Les moyens qu’apporte l’État doivent pouvoir nourrir de grandes ambitions pour nos tout-petits.

En France, on est fou de nos enfants !

Ce slogan emprunté du Québec exprime le rôle important de l’État protecteur de ses enfants et pourvoyeur de moyens ambitieux pour bâtir une meilleure société, plus juste, plus équitable, plus humaine.
Une société dans laquelle on se préoccupe que chaque membre de la communauté apporte sa pierre à cet édifice qu’est le développement des enfants.

Il faut tout un village pour élever un enfant

Chacun apporte sa contribution. Accompagner l’enfant est une grande aventure, un chemin qui ne ressemble pas à un long fleuve tranquille et c’est normal.
L’essentiel dans cette aventure est de la vivre bien outillé, recevoir une information juste et à jour, ne pas s’attarder sur des croyances dépassées et comprendre comment le développement de l’enfant s’opère pour mieux le soutenir.

C’est fascinant d’élever et d’accompagner un enfant

Chaque enfant est unique.
C’est ensemble, avec toute l’intelligence collective de la communauté éducative : les parents, les grands-parents, les pédiatres, psychologues, éducateurs, scientifiques, chercheurs, pédagogues, médecins spécialisés, psychomotriciens, professionnels de la santé et de l’éducation… que nous apportons des pistes solides pour accompagner les enfants dans leur développement.

Accompagner les enfants

c’est soutenir les parents et les professionnels de l’enfance

C’est notre coeur de vision !

  • Entourer les publics vulnérables de facteurs de protection
  • Informer les parents, leur proposer un parcours et des lieux de rattachement pour briser l’isolement de toutes les familles
  • Valoriser tous les métiers liés à l’enfance et donner les moyens de remplir qualitativement notre mission avec bienveillance, humanité et humilité
  • S’engager sur la voie d’une amélioration continue des pratiques éducatives parce que nos métiers évoluent
  • Introduire une culture de l’auto-évaluation, de la mesure d’impact des fonds employés au bénéfice des enfants et de leurs familles
  • Soutenir les élus locaux à considérer les dépenses liées à la petite enfance comme fondamentales
  • Informer les députés français et européens, les influenceurs et porteurs d’actions de l’importance du sujet
  • Partager à l’International les données de la science au service de l’éducation et se nourrir des expériences de chacun
  • Adapter avec souplesse les accompagnements favorables au développement des enfants pour qu’ils répondent aux besoins.

Devenez membre et agissez à nos côtés !

L’éducation de la petite enfance et le soutien à la parentalité sont des enjeux nationaux prioritaires.
Pour assurer sa mission sociale, Ensemble pour l’Education de la Petite Enfance a besoin de vous !